01/01/2011

The blog reloaded

Tout n'est pas littérature.jpg

Au cas où le post précédent n'était pas assez clair, nous rappelons à nos aimables cyberlecteurs que l'aventure quotidienne des livres pour la jeunesse se poursuit ici, pour les gourmands curieux de préférence.
BF

12/12/2010

Harry au musée

HP.jpgEn ce 12/12, voici venu le temps de la dernière note du blog, désormais plein, nous annonce Hautetfort. Nous nous retrouverons dès le 13 décembre ici.
Alors, à tout winner, tout honneur. Célébrons la prochaine ouverture du musée "Harry Potter", annoncée par Warner Bros en 2012 "dans les studios où ont été tournés les films". La version électronique de Livres Hebdo signalait il y a un mois que Warner Bros, "propriétaire du personnage et producteur de tous les films, a annoncé dans un communiqué qu'elle avait acquis les studios HP1.jpgLeavesden, à Watford, au nord de Londres" afin de "transformer l'un des plateaux en musée, avec les décors, costumes, accessoires, maquillages et marionnettes" des films. L'investissement annoncé est de 100 millions de livres sterling. Dernier volet de l'adaptation cinématographique à venir le 13 juillet... avant les suites ? Apprenant que JKR "pourrait écrire de nouvelles aventures de son héros", Daniel Radcliffe a toutefois déclaré qu'il ne souhaitait "plus jouer l'apprenti sorcier" car "dix ans, c'est très long pour un seul et même rôle" (Direct matin n° 771, 15 novembre 2010, p. 36).
BF

11/12/2010

Les colonies : pas de vacance ?

STRENAE.jpgLe CRILJ orléanais personnifié par André Delobel nous signale un appel à contributions lancé par Mathilde Lévêque sur le thème "Enfances et colonies : fictions et représentations".
Le sujet n'est pas tout à fait vacant. Outre un numéro des Cahiers Robinson, signalé par l'organisatrice nos cyberlecteurs ficèles et dotés d'une bonne mémoire se remémoreront un colloque récent tenu sur un sujet proche pour lequel la coordinatrice avait déjà oeuvré... et qui est disponible en vidéo depuis septembre ici. Cette fois, les axes suggérés suggèrent de disséquer la mise en scène des colonies, l'usage de la fiction dans l'idéologie coloniale, les représentations de l'enfant en milieu colonial, la critique de la colonisation à destination des enfants, et la description de la décolonisation. On peut proposer des projets d'articles jusqu'au 14 janvier selon les modalités à découvrir ici.
BF
PS : en prime, une vidéo pour nos cyberlecteurs roux et suisses allemands, en général, et Jamel Debbouze en particulier. Aucun rapport avec ce qui précède, mais bon.

10/12/2010

Ma jeunesse au Canada

JYPTC.gifVous avez jusqu'au 31 janvier pour participer au prochain numéro de la revue bilingue Jeunesse: Young People, Texts, Cultures, jadis publiée sous le nom de Littérature canadienne pour la jeunesse.
Comme son changement de patronyme le laisse subodorer, son intérêt canadianocentré s'ouvre à l'international, "principalement aux dispositifs de fonctionnement et de représentation de l'enfance, incluant par exemple la littérature et les médias pour la jeunesse, mais également tous matériaux - dont les jouets, l'art et les films - qui construisent l'univers historique et contemporain de l'enfant et de l'adolescent, et qui permettent d'étudier le fonctionnement et le rôle de ceux-ci". Ainsi que le veut la coutume nord-américaine, la soumission de propositions intégralement rédigées est plutôt compliquée, mais les courageux trouveront tous les détails ici.
BF

09/12/2010

FHB se presse à l'UVSQ !

HMIC.jpgIl n'est peut-être pas encore trop tard pour réserver votre vendredi 25 mars (oui, en 2011, le 25 mars tombera un vendredi ; c'est fou, non ?) !
Ce jour-là, dans le cadre d'un séminaire sur l'histoire des médias mais pas que, Françoise Hache-Bissette, déesse tutélaire de ce blog, causera de "la presse ado" et en proposera une "mise en perspective historique". Après quoi, Sophie Jehel évoquera les relations entre "enfants, parents, médias et société du risque".
Rendez-vous entre 9 h 30 et 12 h 30 à l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, site de Saint-Quentin, Institut d'études culturelles, bâtiment Vauban, 47 boulevard Vauban justement, salle 524. Là, un nain se postera devant vous et vous posera trois questions. Si vous répondez juste... non, je plaisante. Bonnes conférences.
BF

08/12/2010

Une nuit sur son people

MM.jpgAndré Delobel, qui est un peu foufou et résolument frivole, nous propose une liste d'événements people rappelant que, quand on est connus, les livres pour la jeunesse, on a tout à y gagner.
Une personne à verticalité contrariée profitant de la saisonnalité des ventes pour rejouer les Marlène Jobert en décembre 2009, une princesse tenant à rappeler qu'elle est alphabète, une chanteuse du Nord au nom souvent prononcé par les enfants et nombre d'adultes devant un plat de légumes, une téléchanteuse française dont la voix évoque un avertisseur Fisher Price éliminé au contrôle qualité, et un premier ministre australien sont, parmi d'autres, les vedettes de cette revue diachronique préparée par le CRILJ orléanais. Et pour les gourmands, en sus, ci-dessous, un teaser mimimathyque.

BF

07/12/2010

Devenir riche (pour enfants), la suite

TED.jpgEst parue en février la traduction et localisation françaises, par Carole Hébert, du mode d'emploi de Tracey E. Dils intitulé J'écris pour la jeunesse (Écrire aujourd'hui, 132 p., 20 €). Parmi les questions auxquelles affirme répondre ce produit : "Comment se conçoit un livre d'images ? Comment écrire quand on débute création des personnages, introduction de l'humour, gestion des dialogues ? Comment cibler son public ? Comment écrire, comme un professionnel, par des bons choix de mots, des structures adéquates de phrases ? Comment, enfin, trouver un éditeur pour ses textes ?"
A rapprocher du produit publié chez Eyrolles en 2009 sur le même thème, et à utiliser pour une réflexion autour de la professionnalisation et de la généralisation de cette activité rigolote.
BF

06/12/2010

Les chercheurs se (re)trouvent

JF.jpgFrançoise Hache-Bissette nous signale la tenue, vendredi prochain 10 décembre à 14 h, d'une première réunion de l'ACLEJ (Association internationale des chercheurs en littérature d'enfance et de jeunesse, ouf), afin de débattre autour des "publications de recherche dans notre champ de compétence".
La réunion suivante s'intéressera aux ateliers d'écriture de djeunses, thème chéri de Jean Foucault, par ailleurs passionné d'Hector Malot et de productions francophones. Plus de rens. ici pour ceux qui se sentent la fibre chercheuse... d'autant que, pour trouver le lieu de réunion, les non-habitués doivent souvent chercher !
BF

05/12/2010

Antique en stock

LDR.jpgFrançoise Hache-Bissette nous signale le lancement de "Les Dieux racontent", une nouvelle collection de documentaires chez Milan, décrivant les zozos de l'Antiquité vus par leurs divinités. Pour 15,9 € les 80 p. illustrées par Yasmine Gateau et Leemage, on peut s'offrir La Grèce ou L'Égypte racontée par Sylvie Baussier ou Hector Wenzel. Et on peut compléter ces histoires de Milan en achetant trois mille ans d'histoire de Rome racontée par Rome elle-même (et son nègre) chez Hachette Jeunesse (310 p., 11,4 €).
Le pitch : "Depuis trois mille ans, des milliards d'humains ont inventé, étudié, appris ma biographie. Ils savent comment je suis née. Ce que j'ai ressenti. Pourquoi j'ai disparu. Certaines choses sont vraies, d'autres délirantes. J'ai donc décidé de faire le tri et de révéler ma vraie vie en rédigeant mes mémoires. Dans ce livre, je raconte trois mille ans d'histoires et d'Histoire. Je dénonce des mensonges. Je révèle des scoops. Je parle de mes émotions de ville-héroïne. Je me dévoile. Parce que, derrière les histoires de louve et de gladiateurs, il y a un cœur qui bat au rythme des hommes et de l'éternité. Ce livre n'est pas une énième histoire de Rome - de la Rome que vous croyiez connaître. C'est une histoire. Mon histoire. "
Un excellent livre, juge
BF.

04/12/2010

Les livres pour djeunses comme manuels de vie

RP.jpgLe treizième numéro de Raison publique, paru il y a quelques semaines, propose deux dossiers, dont le second nous intéresse puisqu'il est intitulé La Littérature pour la jeunesse : une école de vie ?, dont nous signalions jadis l'appel à contributions rugbystique.
Au programme, des articles signés d'habitués sympathiques des Journées scientifiques de l'université du Maine, notamment Laurent Bazin et Gilles Béhotéguy. Entre gros sujets ("Twilight", "Poudlard") et thèmes pour l'Éducation nationale gnangnan (Jeanne Benameur", les "minorités", les ados "entre deux cultures", les "tabous"), Edwige Chirouter glisse un article sur sa spécialité ("philosopher avec les enfants") et Stéphane Bonnery réfléchit sur les mises en scène des apprentissages dans les albums pour p'tiots. Des articles sur le théâtre québécois, la fiction moralisante et l'illustration des contes sont disponibles "en accès libre" sur le site. Sommaire complet ici, rens. .
BF

03/12/2010

Des assomptionnistes damnés


Bayard Jeunesse, éditeur toujours prompt à mettre en avant sa profitable morale religieuse et éducative, chante aujourd'hui les louanges de Damnés à l'occasion de la sortie d'un produit siglé Lauren Kate.
Le pitch est clair : "Après Twilight, passez aux anges ! le nouveau succès de la littérature pour adolescents venu des États Unis (Fallen), nous entraîne dans un univers empreint d'une malédiction et peuplé d'anges déchus." Le livre pour minettes est sorti le 9 novembre, mais on peut encore jouer ici jusqu'au 7 décembre... si on est majeur.
BF

02/12/2010

Le livre, plus soluble dans l'ère (anglophone) ?

LVDL.gifSylvie Ducas nous signale la parution récente d'un volume bilingue dirigé par Nathalie Collé-Bak, Monica Latham et David Ten Eyck, et intitulé Les Vies du livre, passées, présentes et à venir (Presses Universitaires de Nancy, "Regards croisés sur le monde anglphone", 318 p., 20 €).
L'ouvrage rassemble des articles très divers, dont l'un est particulièrement appétissant pour notre corpus. Il s'agit d'un témoignage de Célia Vilà sur "La vente des droits à l'étranger : vision d'une maison d’édition de littérature jeunesse française indépendante". Cette Toulousaine passée par Bordeaux et Clermont, snowboardophile pratiquante et néanmoins fan de théâtre, tente de vendre, en free-lance, les droits étrangers de l'Atelier du Poisson soluble. Il n'est pas interdit de lire, ensuite, l'article de Sylvie Ducas sur les prix littéraires, que l'on trouvera jouxtant le texte piscicole.
BF
PS : et dès demain (et non des deux mains, ça n'aurait pas de sens), retrouvez de joyeux concerts, pimpants et polaires, dans le huitième arrondissement parisien. Rens. ici.

01/12/2010

Quand les contes comptent

Pour entamer ce dernier mois, une Ancienne des meilleurs masters de littérature pour la jeunesse de l'université du Maine (sans exception) nous propose de profiter d'une bande-annonce réalisée par Berthou et Covet, valorisant Il était une fois, un pop-up de Benjamin Lacombe (Le Seuil Jeunesse, sorti le 4 novembre). Au programme, "huit contes classiques évoqués par une double-page au mécanisme ingénieux", featuring "Alice, Pinocchio, La Belle au bois dormant, Barbe-bleue, Peter Pan, Le Petit Chaperon rouge, Madame Butterfly et Poucette". Au cas où les parents n'auraient pas compris que ce livre pour la jeunesse s'adressait à eux, le tout se conclut par une bénédiction de Jean Perrot, ponte des contes.
BF

30/11/2010

Fais-leur comprendre le monde...

G2.pngLes éditions pour la jeunesse Graine 2 préparent un documentaire scientifique. Pour cela, ils ont besoin d'un auteur. Si ! Voici le profil recherché...
"De formation scientifique, pédagogue, doté d’une vraie plume et d’une bonne dose d’humour, vous vous intéressez d’une manière générale aux expériences destinées à faire comprendre le monde aux enfants. Vous êtes capable d’expliquer les sciences de manière ludique, de mettre au point des expériences amusantes pour les enfants et de répondre au caractère décalé et au second degré voulus pour l’ouvrage. Vous avez du temps disponible pour vous consacrer à l’écriture de ce guide dans les mois qui viennent." Évidemment, les zozos dotés d'une fausse plume et d'une mauvaise dose d'humour peuvent passer au blog suivant. Les autres ont le droit de cliquer ici.
BF

29/11/2010

Quel est le sexe de Noël ?

BRO.jpgC'est bientôt Noël (si, presque), et même Noëlle !
Nathan, via sa marque "Bibliothèque Rouge & Or", tente donc de vendre des coffrets aux parents, comme ces packagings qui ne fonctionnent plus guère chez les adultes. On opposera le produit "plus particulièrement destiné aux filles" et reprenant des versions des "plus belles histoires de la Comtesse de Ségur" (sur le podium : Les Malheurs de Sophie, Un bon petit diable et Les Petites Filles modèles) ; et celui "plus particulièrement destiné aux garçons" et rassemblant "les plus beaux récits d'aventures" (20 000 lieues sous les mers, Croc-Blanc et L'Île au trésor). Compter 10,8 € pour trois livres de 192 p. que nous a dénoncés Françoise Hache-Bissette.
BF

28/11/2010

Les explorateurs (hors Dora)

PBS.jpgLes livres pour la jeunesse sont une maladie mentale, nous ne le répèterons jamais assez.
Ainsi, le CRILJ orléanais nous signale la tenue, le samedi 4 décembre, à Vaux-en-Velin, d'une rencontre gratuite, intitulée "Petit explorateur des livres" et destinée aux "professionnels". Elle s'ouvrira par l'intervention d'une psychologue et s'achèvera par la causerie d'un pédopsy important sur ce domaine, Patrick Ben Soussan (photo). Entre-temps, Dominique Rateau aura parlé "Des livres d'images à lire et à relire pour ouvrir le sens des mots" et Guy Prunier, conteur, aura glissé un "intermède poétique". Plus de rens. ici.
BF

27/11/2010

S'enseigner sans saigner

MS.gifLa Shoah est un thème chéri des livres pour la jeunesse, suscitant quelques rares fois des ouvrages palpitants, justifiant le plus souvent des pensums académiques consternants, dont Yaël Hassan est devenue l'auteur archétypal. Nous sommes d'autant plus enclins à nous intéresser au propos d'une cyberlectrice, qui attire notre attention sur la publication récente, par les éditions du Mémorial de la Shoah, du n° 193 de la Revue d'histoire de la Shoah, intitulé : "Enseigner l'histoire de la Shoah depuis 1945 en France".
On se souvient de Catherine Pederzoli, enseignante juive suspendue quatre mois pour manquement à la neutralité et à la laïcité, après qu'un "pré-rapport" de l'inspection académique de Nancy l'a accusée d'instrumentaliser ses élèves et de pratiquer sur eux un "lavage de cerveaux" autour du génocide. Pourtant, selon la publication, "depuis 20 à 30 ans, en France, les pouvoirs publics, les éditeurs scolaires et les professeurs ont fait un réel effort pour mieux enseigner l'Histoire de la Shoah. Comment, à la suite du travail du travail des historiens, les regards ont-ils changé, le vocabulaire s'est-il précisé, la spécificité juive de l'événement a-t-elle été mieux perçue ?" C'est ce que cherche à savoir cette revue, présentée sur ce document p. 45, avec bulletin de commande p. 49.
BF

26/11/2010

Le commerce au Max

Léo.jpgMax Milo Jeunesse recherche un assistant commercial pour s'occuper des relations avec le diffuseur, le distributeur et les librairies, ainsi pour que développer la marque "dans le milieu scolaire et les bibliothèques". Vous connaissez bien le marché, vous avez de préférence une expérience de vendeur de livre, ainsi que "le sens du contact et des priorités" ? Candidatez pour ce poste à pourvoir en janvier selon les conditions stipulées ici.
BF

25/11/2010

Comment porter la bonne parole ?

RSE.jpgOutre-Atlantique, la Revue des sciences de l'éducation "lance un appel de proposition d'articles pour un numéro thématique" intitulé La Littérature de jeunesse (sic) : l'oeuvre, le lecteur, les passeurs et le passage.
En examinant un "corpus relativement jeune" mais jalonné de "classiques incontournables" (sans doute les livres de Bertrand Ferrier), on se demandera comment le livre pour la jeunesse dompte l'enfant - en termes corrects : "aide à la construction de son identité, lui propose des schèmes de valeurs, des modèles et des anti-modèles de comportement, et contribuent également à la formation de son sens esthétique ainsi qu'à ses apprentissages". Et le reste est pour nous autres, poètes !
Les didacticiens intéressés soumettront leur article avant le 31 mai, selon des procédures plutôt torturées à découvrir ici.
BF

24/11/2010

Jeunes en série

HP.jpgVous avez encore quelques jours pour proposer des articles sur "les jeunes et les phénomènes sériels" (photo Reuters).
Selon les jurés, "les moins de vingt-cinq ans ont en effet une consommation importante de biens culturels produits en série. Pour exemple, la diversité et la pluralité de sites dédiés aux jeunes et aux séries télévisées attestent de l'intérêt qu'ils leur portent. Le streaming, la VOD ont changé aussi la manière de consommer celles-ci. Le succès éditorial de certaines séries ("Twilight", "Tara Duncan", mais aussi les bandes dessinées et les mangas) parfois adaptées au cinéma avec le même bonheur contribuent à alimenter la réflexion concernant les spécificités de la sérialité destinée aux plus jeunes."
Inspirés ? Rendez-vous ici pour les modalités présidant aux candidatures.
BF